fcrm>

ACTUALITES

  • 2022

    24 Mais
img

Liliane ABIZERA, formée sur la technique de séquençage des pathogènes au Centre de Recherches sur les Maladies Infectieuses de la FCRM

Dans le cadre de la vulgarisation de la technique de séquençage nouvelle génération avec le Nanopore (Mini séquenceur développé par l'université d'Oxford) pour les personnels de santé et/ou de recherche en République du Congo, La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a reçu Mlle Liliane ABIZERA (biologiste cellulaire et moléculaire) évoluant à l'unité de biologie moléculaire de l'Hôpital Général Édith Lucie BONGO ONDIMBA d'Oyo.
 
Ce stage de renforcement des capacités sur les techniques de biologie moléculaire (extraction des acides nucléiques, PCR en temps réel, séquençage, bio-informatique...) d'une durée d'un mois s'inscrit dans les actions de vulgarisation de cette technique auprès des techniciens et biologistes congolais. À présent, Mme ABIZERA dispose des outils nécessaires pour une meilleure surveillance des pathogènes en circulation dans le Nord du pays. En effet, le laboratoire de l'hôpital Édith Lucie BONGO ONDIMBA est un centre sentinelle pour cette importante activité. Cette formation a été conduite dans le cadre des activités du réseau PANDORA-ID-Net qui vise à préparer les personnels de laboratoire dans la riposte aux épidémies de maladies infectieuses.
}
lire plus
  • 2022

    29 Avril
img

Sensibilisation des élèves du Complexe Scolaire ALYOU FATIMA sur le paludisme

Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de Lutte Contre le Paludisme, la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a effectué une descente au Complexe Scolaire ALYOU FATIMA du quartier Kombo dans le but de sensibiliser les élèves (du CM2 au niveau Terminal) de cet établissement sur les méthodes de prévention et de traitement de cette maladie.
 
Après un échange sur les dangers du paludisme et les objectifs de la journée mondiale de lutte contre le paludisme, les élèves de cet établissement, sous l'encadrement des chercheurs de la FCRM, ont fait plusieurs séries d'expérience sur les méthodes de dépistage de cette maladie.
 
Pour le Docteur Jean Claude DJONTU, immunologiste à la FCRM : "l’objectif est de sensibiliser les élèves qui deviennent alors de véritables ambassadeurs de la lutte contre le paludisme et peuvent transmettre les messages de prévention et les bons gestes à leurs familles, leurs voisins et leur communauté."
}
lire plus
  • 2022

    27 Avril
img

Plaidoyer de la Professeure Francine NTOUMI sur le paludisme devant le Parlement Allemand

Annoncé, lors de la cérémonie de la remise de la croix fédérale le jeudi 07 avril dernier, la Professeure Francine NTOUMI, Présidente de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a fait un plaidoyer sur le besoin d'outils innovants dans la recherche sur le paludisme devant le parlement allemand (Bundestag) dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre cette endémie.
 
Au cours de cette présentation très solennelle, la Présidente de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a insisté sur le besoin de soutenir tous les acteurs locaux engagés dans la lutte contre le paludisme au quotidien et a émis le souhait que la qualité de la coordination et les financements très généreux mis en exergue pour la cOVID-19 servent à présent d'exemple pour accélérer la lutte contre les maladies infectieuses ayant un impact économique énorme sur les populations africaines.
 
Bien qu'honorée de faire cette présentation au parlement allemand, pour la Professeure Francine NTOUMI : "Les solutions ne doivent pas toujours venir du "Grand Nord". Il est impérieux que nos différents gouvernements africains, en particulier les pays où la maladie est endémique, investissent de manière significative dans la science afin d'atteindre les cibles de 2030 de la stratégie mondiale de lutte contre le paludisme de l’Organisation Mondiale de la Santé."
}
lire plus
  • 2022

    25 Avril
img

Célébration de la Journée Mondiale de Lutte Contre le Paludisme 2022

Bien que la charge mondiale du paludisme ait régulièrement reculé entre 2000 et 2015, bien qu’il soit évitable et traitable, le paludisme continue d’avoir des conséquences dévastatrices sur la santé et sur les économies des pays à travers le monde. En 2020, on a dénombré 241 millions nouveaux cas de paludisme et 627 000 décès. La baisse du nombre de décès dû au paludisme s'est arrêtée depuis deux ans et notre vigilance est en alerte.
 
"Innover pour réduire la charge du Paludisme et sauver des vies", thème mondial retenu pour 2022, est un appel aux décideurs, agences de financement et aux différents gouvernements, en particulier des pays où la maladie est endémique, à investir encore plus dans la science pour que celle-ci innove pour trouver de nouveaux outils de diagnostic et de prévention, de nouveaux traitements ainsi que des interventions innovantes.
 
La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale structure d'appui à la Recherche en santé en République du Congo, très engagée dans la lutte contre le paludisme au Congo et à travers le monde grâce à ses multiples collaborations avec d'autres institutions de recherche en santé, réitère sa disponibilité à accompagner les pouvoirs publics dans cette lutte afin d’atteindre les cibles de 2030 de la stratégie mondiale de lutte contre le paludisme de l’Organisation Mondiale de la Santé.
}
lire plus