fcrm>

ACTUALITES

img

DISTINCTION : Svante Pääbo, récipiendaire du prix Nobel de médecine

Surnommé le décrypteur du génome de Neandertal, Svante Pääbo explore l'évolution génétique humaine en analysant l'ADN extrait de sources anciennes, notamment des momies, un chasseur de la période glaciaire et des fragments d'os de Néandertaliens. Il a donné un nouveau souffle à la génétique des populations et ouvert des pistes de médecine évolutive.

Svante Pääbo a finalement obtenu la récompense que beaucoup lui prédisaient depuis vingt ans. Le paléogénéticien suédois, 67 ans, s’est vu attribuer, lundi 3 octobre, le prix Nobel de physiologie ou de médecine « pour ses découvertes concernant les génomes d’homininés éteints et l’évolution humaine ». Il est le troisième au XXIe siècle à recevoir seul le Nobel de médecine, après Robert Edward (2010) pour la fécondation in vitro et Yoshinori Ohsumi (2016) pour l’autophagie cellulaire.

}
lire plus
img

TRIBUNE DANS LE MAGAZINE "JEUNE AFRIQUE" : La Francophonie, voie d'avenir pour une science forte et solidaire

Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec et président de l’INGSA (Réseau international en conseil scientifique gouvernemental), Lassina Zerbo, président de la Commission de l’énergie atomique du Rwanda, président du Comité d’orientation du Réseau francophone international en conseil scientifique et ancien secrétaire exécutif de l’Organisation du traité d’interdiction complet des essais nucléaires, Damien Cesselin, secrétaire général administratif de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d’éthique et président du Conseil scientifique Covid-19 de France, Abdoulaye Gounou, directeur général adjoint de l’Évaluation des politiques publiques et de l’Observatoire du changement social au ministère du Développement et de la Coordination de l’action gouvernementale du Bénin, Francine Ntoumi, présidente de la Fondation congolaise pour la recherche médicale et Coumba Thiandoume, directrice de la promotion de la culture scientifique, ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation du Sénégal, signataires de cette tribune, un appel pour que La communauté scientifique saisisse cette occasion unique de pratiquer et de publier la science en français, d’influencer les pratiques internationales et de s’ouvrir à une recherche libre et accessible à tous en rejoignant des initiatives telles que le Plan S, la Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (Dora) ou la Recommandation de l’Unesco sur une science ouverte.

Vous trouverez intégralité de cette tribune disponible dans Jeune Afrique en suivant le lien ci-après : https://www.jeuneafrique.com/.../la-francophonie-voie.../
 
}
lire plus
img

 "L'évolution de l'épidémie de SRAS-CoV-2 en Afrique : Aperçu sur l'expansion rapide de la surveillance génomique  " publiée dans la célèbre revue SCIENCE

La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale est heureuse d'informer la communauté scientifique et le grand public que les étudiants Armel BATCHI-BOUYOUChastel MFOUTOU-MAPANGUY et la professeure Francine NTOUMI  sont co-auteurs de la publication " The evolving SARS-CoV-2 epidemic in Africa: Insights from rapidly expanding genomic surveillance ", publiée dans la célèbre et prestigieuse revue SCIENCE le 15 septembre dernier.

Cette publication sur le séquençage de SARS-COV2 en Afrique est un travail majeur de cooperation en Afrique. Une année après leur formation sur le séquençage génomique du virus SARS-COV2 à l'Université de Tübingen en Allemagne grâce au consortium PANDORA-ID-Net (www.pandora-id.net/) coordonné par la FCRM, Chastel MFOUTOU MANPANGUY et Armel BATCHI BOUYOU, étudiants de l'université Marien Ngouabi et faisant leurs travaux à la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale ont réalisé tout le  travail  de séquençage du laboratoire et assuré des sessions de formation pour les biologistes et techniciens désireux d'apprendre cette technique. Ces étudiants ont aussi partagé leurs résultats le plus rapidement possible à la communauté scientifique.  Leur travail a déjà permis de déterminer plus d'une centaine de séquences du virus SARS-COV2 circulant à Brazzaville et enregistrées sur la plateforme GISAID. Les différents variants ont ainsi pu être détectés et suivis  dans le pays et il est important de souligner que cette jeune équipe a décrit pour la première fois le variant B1.640 dit variant "congolais". 

A ce jour, Chastel MFOUTOU-MAPANGUY a 6 publications (facteur d'impact total de 96,357) et Armel BATCHI-BOUYOU a 4 publications (facteur d'impact total de 83,657).  Très peu d'étudiants dans le monde soutiennent leur thèse de doctorat avec des publications de facteur d'impact aussi élevé. C'est un exploit à souligner afin d'encourager tous les jeunes scientifiques africains à rester déterminé à et conduire  un travail de qualité dans leurs pays respectifs.

}
lire plus
img

Conférence sur le thème : " La coopération scientifique internationale pour le monde de demain"

La présidente de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale FCRM a pris part ce 06 septembre 2022 à Berlin à une importante conférence sur le thème « la coopération scientifique internationale pour le monde de demain : centres mondiaux pour la santé et le climat ».
 
Au cours de cette rencontre de haut niveau, la présidente de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale est intervenue lors d'une table ronde intitulée « résoudre ensemble les défis mondiaux : la contribution de la coopération scientifique internationale ».
 
Lors de son mot de circonstance, son Excellence Madame Annalena Baerbock, ministre des Affaires étrangères de la république fédérale d'Allemagne (au centre, photo de famille) a eu une attention particulière pour la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale en évoquant le parcours de sa directrice générale et le projet Femmes et sciences qu'elle a initié depuis 2014 dont l'objectif principal est d'accroitre le nombre de femmes dans la recherche en Afrique.
}
lire plus