fcrm>

ACTUALITES

  • 2018

    10 Mars
img

Journée internationale de la Femme, 08 Mars 2018.

La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale est active dans le soutien des femmes dans les sciences en conduisant diverses actions telles que la sensibilisation en milieu scolaire.

La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale célèbre la journée internationale de la femme

Avec les femmes travaillant à l'OMS/AFRO.

Une conférence avec 4 panelistes ( Dr Birigimina, Prof. Ntoumi, Dr Good, et Dr Oyelade) sur le thème « Agir en faveur du prorès » , a été organisée et suivie par des échanges avec le public composé du personnel de l'OMS et aussi des participants non-OMS venus écouter les débats. Une animation musicale par un orchestre local a agrémenté le moment de réflexion autour des rafraîchissements.

}
lire plus
  • 2018

    5 Mars
img

Conférence Réussir Jeunes : Thème : Laisser un héritage .

Cette conférence avait pour but de présenter des profils pouvant servir de modèle pour la jeunesse

Le 03 mars 2017, la transmission a été au cœur des présentations et des débats qui ont suivis avec plus de 1000 jeunes présents au palais des congrès . La Présidente de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a été invitée à partager son parcours et expérience pour stimuler les jeunes à l'effort.

Ce fut un grand moment d'échanges et plein d'émotion. Le besoin de réussir des jeunes au Congo était très palpable. A notre modeste niveau , nous allons continuer à nous mobiliser afin de garder cette flamme d'espoir toujours allumée.

}
lire plus
  • 2018

    21 Fevrier
img

Inauguration du Centre de Recherches sur les Maladies Infectieuses (CeRMI)

Le 21 février 2018, le Centre de Recherches sur les Maladies Infectieuses de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a été inauguré par le Ministre de la Recherche Scientifique et l’Innovation Technologique Monsieur Aimé Parfait Coussoud -Mavoungou en présence de deux membres du gouvernement Monsieur Jean Richard Bruno Itoua Ministre de l’Enseignement Supérieur et Madame Jacqueline Lydia Mikolo Ministre de la Santé et de la Population, du Directeur de Total E&P Congo Monsieur Pierre JESSUA et de plusieurs personnalités.

Ce bâtiment rénové par la société Total E&P Congo qui a contribuée également pour l’acquisition de quelques équipements ainsi que le partenariat Afrique-Europe pour les essais cliniques (EDCTP, www.edctp.org)  qui a participé aussi au renforcement de cette structure (équipement et formation).Ce centre  est composé de : 11 salles dont 1 salle de réunion,  2 bureaux ( pour les étudiants et chercheurs), 1 laboratoire pour l’impression 3D, 1 salle froide pour les congélateurs et réfrigérateurs, et 4 laboratoires pour la recherche (Culture cellulaire, Biologie moléculaire et immunologie) , des toilettes pour femmes et hommes. Cette infrastructure qui sera un plus au Congo dédiée à la recherche sur les maladies infectieuses, notamment la tuberculose et le VHI/Sida et autres dites tropicales négligées.

Il sied de rappeler que ce centre a abrité le premier atelier sur l’Impression 3D de la sous-région Afrique Centrale du 06 au 08 février 2018 sur initiative de la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale et du Réseau d’Afrique Centrale sur les Essais Cliniques. (CANTAM) financé par l’EDCTP

}
lire plus
  • 2018

    20 Fevrier
img

Le Séminaire sur la lutte contre le paludisme avec CRISPR/Cas 9 : Implications éthiques

Le 20 février 2018, la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale et le Réseau d’Afrique Centrale sur les Essais Cliniques (CANTAM) financé par EDCTP (www.edctp.org ) ont organisé conjointement un séminaire sur l’édition du génome du moustique dans la lutte contre le paludisme avec l’outil CRISPR/Cas 9. Les implications éthiques ont été longuement discutées. La Ministre de la santé et de la population Madame Jacqueline Lydia Mikolo a parrainé cette activité et la représentante de l’OMS au Congo Madame Fatoumata Binta DIALLO a activement participé à ce séminaire visant à susciter une voix africaine dans le rôle de l'édition du génome dans l'élimination du paludisme.

Pour y parvenir, la réunion a abordée plusieurs thèmes : l’appropriation par les scientifiques africains de la recherche de solutions pour lutter contre le paludisme, les questions éthiques afin de permettre aux membres des comités d'éthique de mieux se prononcer sur cette technologie et enfin l’information de toutes les parties prenantes afin de les encourager à préparer un environnement réglementaire approprié.

A l’issu de cette réunion les recommandations suivantes ont été faites :

  • Vulgariser cet outil auprès de la population.
  • Engager les autorités de régulation à la réflexion sur le sujet
  • Engager les chercheurs de la sous-région à s’approprier cette technologie qui peut être applicable à beaucoup de domaines
}
lire plus