fcrm>

Recherche

  • La Recherche

img
Contribuer au développement de la recherche biomédicale en république du congo
  • 2 - Janvier

    2018

  • Janvier

    2018

Étude de cohorte de phase IIIB/IV visant à évaluer, en conditions réelles, la sécurité et la tolérance de l’association thérapeutique à base d’artémisinine à dose fixe PYRAMAX® (PYRONARIDINE-ARTÉSUNATE) chez des patients atteints de paludisme

Les principaux objectifs de l’étude consistent à évaluer la sécurité de Pyramax, en particulier chez les personnes présentant des anomalies sous-jacentes de la fonction hépatique (TFH > 2 x LSN), chez les patients atteints de comorbidités telles que le VIH, ainsi que chez les très jeunes enfants (âgés de moins d’un an). L’étude se déroulera dans des établissements de santé publics du réseau CANTAM en Afrique centrale et dans des établissements de santé publics en Afrique de l’Ouest, où Pyramax sera utilisé dans le traitement des épisodes palustres non compliqués, y compris lors des épisodes répétés.

La durée estimée de l’étude sera de 18 à 24 mois, selon que le recrutement des patients sera échelonné sur 1 ou 2 saisons de paludisme. Cependant, l’étude ne prendra fin que lorsqu’au moins 120 épisodes palustres auront été recensés chez des patients avec des tests de fonction hépatique (TFH) > 2 x LSN.

Il s’agira d’une étude de cohorte non comparative. Tous les patients soupçonnés de paludisme simple (d’après les critères de l’OMS) seront soumis à un test de diagnostic rapide/une microscopie de goutte épaisse. Si l’infection palustre est confirmée et que le patient (ou parent/tuteur dans le cas des enfants) donne son consentement éclairé, un numéro d’identification unique lui sera attribué et il sera inclus dans l’étude. Des prélèvements sanguins seront effectués pour une analyse PCR sur buvard, une évaluation rétrospective des TFH, ainsi qu’une évaluation rétrospective des hépatites virales pour les patients présentant des TFH anormaux. Un prélèvement sanguin sera également effectué pour l’hémogramme (Hb obligatoire). La première dose de Pyramax sera administrée dans des conditions de thérapie sous observation directe (TOD), mais les patients prendront leurs deuxième et troisième doses de Pyramax dans les conditions habituelles (y compris sans supervision). En outre, les patients seront suivis pendant 28 jours et devront se rendre dans les établissements de santé s’ils développent tout signe clinique ou symptôme d’hépatotoxicité.

Une cohorte d’au moins 2 % d’enfants de moins d’un an sera également incluse pour la surveillance de la fonction hépatique.

lire plus
  • 26 - Octobre

    2017

  • Octobre

    2017

Première réunion du comité directeur du réseau d’Afrique centrale sur la recherche clinique (CANTAM)

Tous les partenaires du réseau d’Afrique centrale sur la recherche clinique (CANTAM) ont tenu leur première réunion le jeudi 26 Octobre 2017 à Brazzaville. Ce réseau financé par l’EDCTP (Partenariat Europe-Afrique sur les essais cliniques, www.edctp.org ) a pour but de renforcer la recherche clinique (ressources humaines et infrastructure) conduite au Cameroun, Gabon, république démocratique du Congo et république du Congo. Les pays européens impliqués dans le réseau sont : L’Allemagne, les Pays-bas, le Royaume-Uni.

lire plus
  • 1 - Juillet

    2017

  • Juillet

    2017

Projet CANTAM

Titre : CANTAM2 (Réseau d’excellence d’Afrique centrale sur les essais cliniques)

Résumé : Le Réseau d’Afrique centrale sur la tuberculose, le VIH / SIDA et le paludisme (CANTAM) a été créé en janvier 2009 pour renforcer / développer les capacités de conduite d'essais cliniques sur les maladies liées à la pauvreté dans trois pays et sept institutions en Afrique centrale (Cameroun, République du Congo et Gabon). Le réseau coordonné par la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a mis en place deux nouveaux laboratoires et formé le personnel nécessaire à la réalisation d'essais cliniques répondant aux standards internationaux. Afin de renforcer et d'améliorer le programme de recherche et de développement des capacités du CANTAM et d'établir un réseau régional plus efficace, en 2016, CANTAM a décidé d'étendre le réseau aux institutions de la République Démocratique du Congo, la Zambie, du Royaume-Uni, et les Pays-bas.

 

Objectif général: Capitaliser sur les efforts du réseau CANTAM1 et accroître les capacités pour la recherche clinique en engageant le réseau dans des essais cliniques innovants, en élargissant la plateforme de formation régionale.

 

Financement : EDCTP

Aller sur le site de CANTAM

lire plus
  • 1 - Mars

    2017

  • Mars

    2017

Etude du polymorphisme des gènes TNF et NCR3 et leur influence sur le paludisme simple et la densité parasitaire chez les patients congolais habitant à Brazzaville

Cette étude réalisée en utilisant des échantillons collectés en 2010 repose sur une cohorte de 313 enfants de 1 à 10 ans, habitant dans les quartiers Ngoko, Kinsana et Madibou (au sud de Brazzaville). Ces enfants avaient été suivis pendant une année (2010 à 2011) pour surveiller la survenue des épisode" " s de paludisme. Le but principal de la présente 77 étude était d’évaluer l’influence du polymorphisme des gènes TNF alpha et NCR3 impliqués dan la réponse immune contre l’infection au parasite du paludisme, sur l’issue de l’infection à P. falciparum chez les enfants
congolais.


Ainsi, au cours de l’année 2017, en collaboration avec l’Université Aix-Marseille et l’INSERM (deux institutions de recherche à Marseille, France) les analyses par séquençage des gènes ont étéréalisées. Les résultats obtenus ont montré d’une part, une association entre les mutations survenantau niveau des codons 238, 244 et 308 du gène TNF alpha et les fortes densités parasitaires et d’autre part, l’association entre la mutation au niveau du codon 412 du gène NCR3 et la survenue du
paludisme simple.


Ces résultats permettent de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques
de l’infection par P. falciparum et l’interaction entre les facteurs parasitaires et les
facteurs génétiques de l’hôte humain. Ceci pourra contribuer à la mise en place des
nouveaux outils efficaces pour lutter contre le paludisme.

lire plus