Dernières actualités



Le but de la conférence était d’élaborer une feuille de route pour amener les populations africaines à accéder à des vaccins de qualité, disponibles et à coût abordable visant à prévenir ou à contenir des maladies émergentes à potentiel épidémiques

Par ailleurs, les objectifs spécifiques visés étaient de:

- Faire le point sur les avancées scientifiques concernant les vaccins contre Ebola, Marbourg, Lassa et la fièvre de la vallée du rift.

- Tirer les leçons sur les expériences acquises pendant les essais cliniques vaccinaux de la présente épidémie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest

- Identifier les exigences technologiques et réglementaires relatives aux processus de production et de distribution accélérées des vaccins.

- Faire le point sur les capacités cliniques, techniques et industrielles du continent africain dans la production et la distribution de vaccins.

- Encourager la recherche en Afrique de nouveaux vaccins, médicaments et moyens de diagnostique.

La Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale et l’Institut National de la Recherche en Sciences de la Santé (IRSSA) ont signé une convention de partenariat. portant sur les domaines suivants :

 

1) Infection et environnement des maladies comme le paludisme, VIH, tuberculose.

2) Amélioration des outils du diagnostic ;

3) Recherche et développement de nouvelles molécules de la pharmacopée congolaise et/ou étrangère et toutes autres activités en recherche de la santé que les parties jugeraient intéressantes dans le futur.

Article sur congo-site.com

Ce Jeudi 23 Août 2015, la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale a eu l’honneur de la visite de Trevor Mundel, Président Global Health de la Fondation Bill & Melinda Gates (BMGF).

Dr. Trevor Mundel dirige le département santé et recherche en santé (R&D) de la fondation BMGF. En dépit d’un agenda très serré (24 heures à Brazzaville), il a pris le temps de discuter longuement avec l’équipe de la FCRM.

24 Avril 2015. Cérémonie de remise du Prix du meilleur Technicien de laboratoire sur le diagnostic du paludisme à l’hôtel Olympic de Brazzaville en présence de Monsieur ITOUA, Ministre de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique (Président d’honneur de la FCRM), de la ministre des

Affaires Sociales et de l’Action humanitaire, Madame Raoul, de la conseillère du Chef de l’Etat (département santé), Dr Puruehnce  et de plus de 120 distingués invités. La ponctuation musicale a été assurée par l’artiste Zao et le groupe Tambours de Brazza.

Cette cérémonie a été soutenue par TOTAL E&P Congo, la Fondation AZUR, La Fondation Ecair, le groupe GPY, COMATEG Congo, le Programme National de Lutte contre le Paludisme/Ministère de la Santé et de la Population, le Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation Technologique et l’OMS-Congo.

Les lauréats sont :

1er Prix.           Bienvenu Pristel MATSIMA, Brazzaville

2ème Prix.        Freddy Saturnin POUKI, Pointe-Noire

3ème Prix.         Aymard Justin MAPAKOU, Pointe-Noire

La FCRM vous remercie très chaleureusement pour votre participation et vos contributions

Ce 27 mars 2015, à Bamberg en Allemagne, le professeur Francine NTOUMI, présidente de al Fondation Congolaise pour al Recherche Médicale a reçu  le prix Georg FORSTER pour la Recherche 

Ce prix mis en œuvre par la fondation Alexander von Humboldt honore  des chercheurs étrangers choisi par un comité de sélection allemand et international (http://www.humboldt-foundation.de/web/georg-forster-award.html).

Le prix Georg Forster  est décerné à un chercheur-universitaire en reconnaissance de réalisations entières au cours de sa carrière (quelle que soit la discipline) et dont les découvertes, ou les nouvelles théories, ou les idées ont eu un impact significatif dans leur propre discipline et au-delà de leur discipline.  Ce prix très prestigieux accompagné d’une somme très importante , est attribué à des scientifiques des pays en transition ou des pays en en développement.

Au cours de son séjour, la délégation a rencontré le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique, l’ambassadrice de l’Union Européenne, le staff de l’OMS/AFRO et tous les investigateurs ayant bénéficiés du soutien financier de l’EDCTP dont la FCRM,

l’université Marien Ngouabi, le comité d’éthique institutionnel de la recherche en santé  et l’Institut de Recherche en Sciences de la Santé.

Mr TSIBA NGOKANA Berge. Titre du mémoire : Caractérisation moléculaire des virus entériques responsables de gastro-entérites aigües chez les enfants de moins de 5 ans à l’hôpital de base de Makélékélé. Mention TRES BIEN.

Ms MALONGA NGABIO Colombe Dorelle. Titre  du mémoire : Impact de la connaissance  sur le comportement sexuel des élèves dans deux établissements scolaires de Dolisie.

Mention TRES BIEN.

Mr BALOSSA Cadel Arvel Constant .  Etude du polymorphisme des protéines  de surface des mérozoites 1 et 2 de Plasmodium falciparum chez la femme enceinte accouchant au Centre de Santé Intégré de Madibou.

Mention  BIEN.

Ce symposium a pour but de présenter le partenariat Europe-Afrique sur les essais cliniques sur le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose ainsi que les défis liés à la deuxième phase (2015-2020) de ce programme.

L’EDCTP est un partenariat fondé par la Commission Européenne et les Etats membres avec les pays en voie de développement. Le principal but est d’accélérer la conduite des nouveaux essais cliniques randomisés pour combattre le VIH/SIDA, paludisme et tuberculose et les maladies négligées en Afrique sub-saharienne. Les objectifs spécifiques sont les suivants : a) renforcer le rôle des pays en voie développement dans la prise de décision en ce qui concerne les essais cliniques ;b) accroître l’efficacité de l’Union Européenne à conduire des essais cliniques randomisés ; c) Accélérer le développement des produits candidats provenant de la recherche ; d) Attirer plus de ressources afin de supporter ces interventions.

 

Le siège de l’EDCTP est à La Haye aux Pays-Bas. Un secrétariat de l’EDCTP pour l’Afrique est basé au Cape (Afrique du Sud). De 2009 à 2014, L’EDCTP a financé le projet CANTAM en république du Congo par le soutien à un certain nombre d’institutions.

Ce symposium  va permettre aux chercheurs, enseignants , personnels de santé et décideurs d’échanger sur la situation de la recherche médicale en générale et le renforcement des capacités en particulier. Des représentants du Cameroun, Sénégal et de la République Démocratique du Congo ont été invités à se joindre aux discussions.

Le partenariat Europe-Afrique pour les essais Clinique (European & Developing Countries Clinical trials Partnership, EDCTP) a évolué en Association et a changé officiellement la structure de sa gouvernance pour permettre aux pays d’Afrique sub-Saharienne d’être membre à part entière de l’Assemblée Générale qui est l’organe de décision de l’EDCTP. La république du Congo représentée par le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation technologique (MRSIT) est l’un des premiers pays africains à être membre de l’EDCTP avec les pays suivants : Afrique du Sud, Cameroun, Ghana, Mozambique, Ouganda, Sénégal, la Tanzanie, Zambie.  Le MRSIT a nommé Prof. Deby Gassaye et Francine Ntoumi comme ses représentants. Ci-dessous la première photo de groupe photo après la signature officielle (6 Mai 2014 à la Haye, Pays-Bas)