fcrm>

Recherche

  • Janvier

    2019

  • Janvier

    2019

Co-infection des espèces du Plasmodium chez les moustiques Anopheles : une étude pilote des interactions parasite-vecteur pour définir la transmission en Afrique (COMAL)

But du projet : Etudier les différents agents vecteurs qui transmettent les espèces des
parasites du paludisme, en particulier ceux qui transmettent l’espèce dite Plasmodium
malariae dans le but de déterminer les agents vecteurs spécifiques pour la transmission duparasite Plasmodium malariae et comprendre la dynamique de cette transmission chez l’humain.


Ce projet se réalise à travers la collaboration entre la FCRM et quatre autres institutions derecherche situées respectivement au Gabon, au Cameroun, au Bénin et en Allemagne. Lamanière de procéder pour atteindre cet objectif est d’abord de faire les tests de diagnostic parasitologique du paludisme chez les humains pour trouver les individus infectés, puis faire la collecte des agents vecteurs autour des zones où habitent les individus infectés pour déterminer et étudier les espèces de vecteurs qui ont transmis les parasites.

Pour cette année (2019) les activités ont été focalisées sur la mise au point d’une
technique (très sensible) utilisant l’outil moléculaire pour permettre de bien faire les tests de diagnostic parasitologique chez les humains qui vont être enrôlés. La zone ciblée pour enrôler les participants est le quartier Mayanga au sud de Brazzaville. Ainsi, cette technique a été mise au point avec succès et qu’en début de l’année 2020, la phase de terrain va commencer (diagnostic parasitologique des sujets et collecte des agents vecteurs).