Home Activités Projets de Recherche Projets de recherche 2016 et 2017
Projets de recherche 2016 et 2017

Projet 1: Paludisme chez la femme enceinte en République du Congo : impact du traitement préventif intermittent en zone de forte résistance à la sulfadoxine-pyriméthamine

Ce projet est entièrement financé par la société Total & EP Congo et vise à terme à évaluer l’impact du traitement préventif intermittent à la sulfadoxine-pyriméthamine (TPI-SP) sur l’infection plasmodiale chez la femme enceinte vivant à Madibou et ses environs. Il est mené en collaboration avec le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP).

Projet 2 : Etude des infections symptomatiques et asymptomatiques à Plasmodium falciparum chez les enfants porteurs du trait drépanocytaires et consultés à l’hôpital pédiatrique Marien NGOUABI

Ce projet qui a bénéficié d’une contribution financière de la Fondation Congo Assistance, a pour objectif principal d’étudier certains paramètres génétiques et immunologiques pouvant contribuer à la protection contre les formes sévères du paludisme chez les individus porteur du trait drépanocytaire (HbAS).

Projet 3 : Observatoire des diarrhées sévères à Brazzaville : caractérisation des bactéries (cas du Salmonella typhie) responsables des diarrhées sévères chez les enfants de moins de 5 ans

Ce projet est totalement financé par la compagnie Total & EP Congo. Il a pour but principale de mettre en place les techniques de détection et de caractérisation moléculaire des agents étiologiques majeurs des diarrhées sévères chez les enfants. Après avoir travaillé sur les agents étiologiques d’origine virale (rotavirus À, adénovirus, norovirus), le cap a été mis sur les bactéries.

Projet 4 : Etude des polymorphismes des gènes (appartenant à la famille CYP450) impliqués dans le métabolisme des ARV, chez les patients VIH+ et Co-infectés TB/VIH+ au CAT de Brazzaville

Ce projet à pour objectif général de déterminer la fréquence des mutations dans les gènes humains impliquées dans le métabolisme des antirétroviraux (ARV), des antituberculeux et bien d’autres médicaments. Il aidera à aller vers la médecine personnalisée et vise à terme à contribuer à l’amélioration de la prise en charge des patients VIH+ et les patients tuberculeux.

Projet 5 : MalariaSmearChears

Ce projet consiste à mettre en place une base de données des clichés (ou photos) annotés des gouttes épaisse et frottis mince. Ceci dans le but de contribuer à la lutte contre le paludisme, car cette base de données va être utilisée comme outil de formation des techniciens de laboratoire (pour le diagnostic du paludisme) et de développement des logiciels de détection automatique des parasites du paludisme.

Projections

Projet 1 : Randomized, placebo-controlled double blind trial to assess safety, tolerability and immunogenicity of the selected pediatric dose of PfSPZ vaccine in Congolese children

Ce projet a pour but principal de contribuer à la mise en place d’un outil d’élimination du paludisme et vise à évaluer l’innocuité, la tolérabilité et l’immunogénicité d’un vaccin candidat, à base de parasites du paludisme atténués, chez les enfants congolais.

Projet 2 : Phase IV Cohort Event Monitoring study to evaluate , in real life setting, the safety and tolerability in patients of the fixed-dose Artemisinin-based Combination Therapy Pyramax® (pyronaridineartesunate) after local registration in Central Africa

Ce projet qui va se dérouler dans plusieurs pays de l’Afrique Centrale sera financé par la société Medecines for Malaria Ventures (MMV). Il a pour but principal d’évaluer l’innocuité du médicament Pyramax® dans le traitement du paludisme simple, en particulier chez les patients présentant une atteinte hépatique.

Projet 3 : CANTAM (Central Africa Network on Tuberculosis, HIV/AIDS and Malaria) II.

Ceci est un vaste projet impliquant plusieurs institutions de l’Afrique Centrale regroupées au sein du réseau CANTAM et celles de l’Europe qui vise à conduire des activités de recherche cliniques dans les pays de l’Afrique Centrale sur la tuberculose, le VIH/SIDA et le paludisme.