2015

Projet: Faire de la recherche en santé, une passion féminine. Ce projet investigue les causes du faible nombre de femmes scientifiques congolaises travaillant dans des thématiques liées à la recherche en santé (biologie, physiologie, bio-informatique, épidémiologiste, sciences sociales,   ) . L’étude va être conduite dans des collèges,  lycées et université afin d’identifier les obstacles qui freinent les jeunes femmes à embrasser la carrière de  chercheurs et sini pouvoir proposer des pistes de solutions.

Financement : TDR/WHO et FCRM

Durée : Mai 2015- Mars 2016

 

Projet: Prévention et diagnostic du paludisme par les technologies numériques » dont l’objectif général est d’utiliser les nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le cadre de la recherche sur le paludisme et de l’éducation des populations sur la maladie. Les partenaires suivants sont impliqués dans ce projet : Fondation ECAIR, Fondation AZUR, le Programme National de Lutte contre le Paludisme/Ministère de la Santé et de la Population  et la plateforme de développeurs FONGWAMA.

Durée:  Janvier 2015 –Décembre 2017

 

Projet: Prévention et diagnostic du paludisme par les technologies numérique Investigation on knowledge and gaps of randomized controlled clinical trials in sub-Saharan Africa for improving future trials

Ce projet d’une durée de 3 ans s’inscrit dans le cadre de la thèse de doctorat d’Université de Mr Lee Aymar Ndounga en co-tutelle entre la Fondation Congolaise pour la Recherche Médicale, l’université Marien Ngouabi et le Centre d’épidémiologie biostatistique INSERM U 1153 de l’Université Paris Descartes, Paris, France.

Durée:  Septembre 2014- Septembre 2017