fcrm>

Recherche

  • Novembre

    2018

  • Décembre

    2019

Projet Tuberculose et co-infection avec le VIH (TB/VIH CANTAM)

Evaluation de la situation de l’infection à Mycobacterium tuberculosis à l’hôpital de base de Makélékélé de Brazzaville

Dans lecadre du réseaurégionald’excellence de l’EDCTP, une nouvelle étude sur la co-infection tuberculose et VIH/SIDA a étéinitié à l’hôpital de base de Makélékéléquiestunimportant site clinique de la FCRM. Cette étude est conduite dans le service des maladiesinfectieuses de cethôpital. En République du Congo, il a été rapporté une Incidence de la TB de 381 cas pour 100 000 habitants et une mortalité due à la TB de 42 cas pour 100 000 Habitants. Dans une étude pilote précédente, nous avions trouvé 3 cas de résistance aux anti-tuberculeux sur 74 échantillons testés.

L’objectif général de cette ambitieuse étude est de caractériser le profil épidémiologique des patients suspectés de tuberculose consultés à l’hôpital de base de Makélékélé de Brazzaville. 

Les objectifs spécifiques sont de :

1) Déterminer la prévalence de la TB à microscopie positive parmi les patients suspectés de TPM dans le SMI de HBM.

2) Déterminer la prévalence de la co-infection TB-VIH parmi les patients suspectés de TPM.

3) Déterminer la sensibilité aux antituberculeux et le profil des souches du MT ainsi que la résistance dans les souches du VIH recueillies auprès de patients tuberculeux.

4) Caractériser les gènes du métabolisme des médicaments CYP3A4 (Rifampicine, Efavirenz), CYP2A6 (Efavirenz), UGT2B7(Efavirenz), NAT2 (Isoniazid), CYP2B6, CYP3A4, UGT2B7, ABCB1 et SLCO1B1 (Rifampicine et Efavirenz) chez toutes les patientes et tous les patients recrutés dans l’étude.

5) Etudier les associations entre les données sociodémographiques, cliniques, thérapeutiques et le profil de résistance des souches du MT et du VIH.

Le laboratoire de la TB de la FCRM a été établi au centre de recherches sur les maladies infectieuses localisé à la cite de la recherche scientifique (ex-ORSTOM). Une équipe de l’Université college of London du Royaume -Uni (partenaire dans le projet) est venue pour guider dans la mise en place de ce laboratoire qui vise à être un laboratoire de référence.

La clairance éthique pour ce projet a été délivrée par le comité d’éthique institutionnel de la FCRM le 23 Mai 2018 mais l’attente de tous les réactifs pour l’étude a permis de débuter le travail effectif le 02 novembre 2018. En fin d’année, un total de 45 patients malades de tuberculose a été recrutés et a été suivis

 

hémizygotes (G6PD A−) comparés aux garçons normaux (G6PD A+ or B) (p <0.05).